Entreprises et droits de l’homme

Négocié dans la foulée du premier plan d’action national (PAN) 2018-2019, le 2e PAN vise à répondre aux engagements internationaux du Luxembourg de renforcer le respect et la promotion des droits humains, notamment en sensibilisant les entreprises nationales et transnationales à leur responsabilité par rapport aux droits humains, en interne, et tout au long de leurs chaînes de valeur économiques. Tout comme le premier PAN, la deuxième édition reflète le consensus négocié entre, d’une part, les ministères et administrations du secteur public et, d’autre part, les représentants du secteur privé, de la société civile et des syndicats. Le PAN définit une série de points d’action à réaliser au cours des 18 mois à venir.

L’UEL et l’INDR ont activement participé aux travaux du PAN et s’investissent avant tout, à travers une nouvelle charte “Pacte Entreprises et droits de l’homme”, pour une sensibilisation des entreprises et de leurs dirigeants à cette thématique : des formations adéquates et des outils de gouvernance seront mis à leur disposition pour les assister dans la mise en œuvre d’une diligence raisonnable. Face aux pressions réglementaires à venir, l’UEL et l’INDR plaident en faveur d’un level-playing field au niveau de l’Union européenne pour l’ensemble des entreprises.

Partager