Remise officielle du label ‘Entreprise Socialement Responsable’

Le 23 septembre, le label ESR a été remis pour la première fois à quinze entreprises ayant répondu avec succès aux critères de la démarche de labellisation de l’INDR.

Accompagner les entreprises dans leur développement en matière de RSE

Avec ce label, l’INDR offre  un outil aux entreprises qui souhaitent formaliser leurs efforts en la matière, partager leurs expériences, évoluer en communauté et communiquer leurs efforts et réussites à leurs salariés et au monde extérieur. L’INDR met ainsi à la disposition des entreprises un référentiel qui est adapté tant aux différents secteurs d’activité de l’économie qu’à la taille des entreprises. Les recommandations en matière de RSE permettent aux entreprises de trouver un juste équilibre lors de l’intégration de leurs impératifs économiques, sociaux, sociétaux et environnementaux tout en répondant à leurs attentes en termes de résultats.
Le label ESR se décline en trois piliers du modèle RSE:  Social et Egalité des chances professionnelles, Gouvernance et Environnement. Etant entendu que la démarche RSE s’étend aux engagements et aux activités volontaires de l’entreprise qui dépassent le cadre normatif, l’INDR souhaite que les entreprises souscrivent à cette démarche dans le souci légitime d’obtenir à terme un net avantage concurrentiel et de stimuler l’innovation tout en répondant aux exigences du marché.
Afin de trouver un juste équilibre entre l’effort de la mise en place d’une politique RSE dans l’entreprise et la démarche de formalisation pour les besoins du label ESR, l’INDR poursuit un nombre de règles: facilité et rapidité de la démarche, orientation sur les avantages pour les entreprises, critères d’évaluation objectifs et spécifiques et soutien aux entreprises à l’aide d’outils (toolkits) appropriés. Abstraction faite de ces considérations, la mise en oeuvre de la RSE est une occasion pour l’entreprise de prendre conscience de ses acquis actuels et de définir des objectifs futurs.

Comment obtenir le label ESR?

La marche à suivre par les entreprises intéressées par le label peut être résumée ainsi: l’entreprise procède à une auto-évaluation de son comportement en matière de responsabilité sociale en utilisant l’outil électronique prévu à cet effet sur le site de l’INDR. L’INDR informe ensuite l’entreprise du résultat de cette auto-évaluation. Deux hypothèses s’ouvrent alors à l’entreprise; soit elle est invitée à solliciter un audit/une vérification par un expert agréé en vue d’obtenir le label, soit elle se voit communiquer un plan d’actions visant à parfaire ses performances pour suffire au référentiel. Ce plan d’actions peut, le cas échéant, être mis en oeuvre avec l’aide d’un professionnel dûment agréé à ce titre par l’INDR.

L’UEL et l’INDR

L’Union des Entreprises Luxembourgeoises (UEL) a signé en date du 31 octobre 2003 une charte portant sur le développement durable. Ce faisant, elle adhère aux principes du développement durable tel que défini par l’ONU comme étant la capacité des générations présentes à satisfaire leurs besoins tout en permettant aux générations futures de satisfaire les leurs. Le développement durable nécessite partant une approche globale qui vise à mettre en cohérence tant les stratégies économiques et sociales qu’environnementales.
Dans le cadre de cet engagement, l’UEL promeut le concept de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) afin d’aider les entreprises à renforcer leur compétitivité et à assurer leur pérennité. Pour ce faire, elle a créé l’Institut national pour le développement durable et la responsabilité des entreprises (INDR).
L’UEL s’attribue ainsi, à travers son institut INDR, un double rôle de facilitateur et d’acteur en matière de responsabilité sociale des entreprises: facilitateur, en offrant une plateforme d’échanges et de promotion de bonnes pratiques aux entreprises actives dans le domaine de la RSE ou désirant le devenir ; acteur, en promouvant des concepts transversaux du développement durable dans la gestion des entreprises, dont la mise en pratique tient à la mise en oeuvre d’un label national de qualité.

Un exemple à suivre

Les quinze premières entreprises récompensées pour leur politique en matière de RSE sont les suivantes: ARGEST, Bebop, CACEIS Bank Luxembourg + Fastnet Luxembourg, Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster, Cetrel, Co-labor, ebrc, Goblet Lavandier & Associés, Goeres Horlogerie, Mediation, plan-K, Sales-Lentz Participations, SIEMENS et SODEXO Luxembourg.
Si, comme ces entreprises, vous souhaitez évaluer votre état d’avancement en matière de RSE, vous pouvez consulter le site www.indr.lu . Vous y trouverez une information complémentaire et un outil d’auto-évaluation sous forme d’un référentiel adapté à votre secteur et à votre taille.

Partager